Qu’est-ce qu’un proche aidant ou un aidant familial

 Un aidant familial s'occupe quotidiennement d'un proche dépendant, handicapé ou gravement malade. Ce soutien porte sur de nombreux aspects de la vie quotidienne: assistance, participation à l'administration des soins et des traitements, accompagnement psychologique, démarches administratives... 

Selon les estimations, le nombre des aidants familiaux en France est compris entre 4 et 8 millions (dont 57% de femmes).

"Acteurs essentiels du soutien à domicile, les proches aidants sont souvent mis à l'épreuve. Le rôle de l'aidant est difficile, souvent anxiogène. Il est constamment renvoyé à ses difficultés: la fatigue, le manque de temps, la souffrance de l'aidé, le manque de loisir, l'isolement... Souvent l'aidant, attaché à son devoir, ne prend pas conscience de son propre besoin" (extrait du préambule du rapport de la mission de Joëlle HUILLIER, députée de l'Isère intitulé "du baluchonnage québécois au relayage en France: une solution innovante de répit").

 

Selon le Code de l’action sociale et de la famille (Article R245-7), modifié par décret n°2008-450 du 7 mai 2008-art1:

 "Est considéré comme un aidant familial, le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle le bénéficiaire a conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré du bénéficiaire, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine et qui n’est pas salarié pour cette aide".

Dans la Réforme des retraites de 2013 :

Les aidants familiaux qui s’occupent d’une personne lourdement handicapée bénéficieront d’un trimestre supplémentaire par période de trente mois de prise en charge « à temps complet ». Et ceci, dans la limite de huit trimestres. De même, ils pourront être affiliés gratuitement à l’assurance vieillesse du parent au foyer (AVPF) sans condition de ressources.

Créé par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement: loi n°2015-1776 du 28 décembre 2015

Article L113-1-3 du code de l’Action sociale et de la Famille: "est considéré comme proche aidant d'une personne âgée son conjoint, le partenaire avec qui elle a conclu un pacte civil de solidarité ou son concubin, un parent ou un allié, définis comme aidants familiaux, ou une personne résidant avec elle ou entretenant avec elle des liens étroits et stables, qui lui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne".